Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

Questionnements du membre : la tâche

Hugo Boulanger, responsable de l’application de la convention collective

Cette chronique se veut un florilège des questions (réelles ou fictives) posées par les membres aux responsables de l’application de la convention collective. Toute ressemblance avec des personnages réels ne peut être que fortuite.

 

La tâche

Membre : Bonjour Martin!

Martin : Yo.

Martin abonde dans la gestuelle moderne des gangs de rue.

Membre : Wow… t’es sûr que ça va?

Martin : Oui, oui. J’essaie juste d’être plus dans le vent.

Membre : Ah… ça s’en vient… J’ai une question…

Martin : Laisse-moi deviner. C’est à propos de la tâche?

Membre : Euh… oui. Comment t’as deviné?

Martin : L’instinct. Je marche à l’instinct à c’t’heure.

Membre : Habituellement, ma tâche de l’automne n’est pas aussi chargée. Curieusement, il y a moins d’étudiantes et d’étudiants inscrits au programme cette année, mais j’ai plus d’heures de cours que d’habitude…

Martin : C’est probablement parce que vous avez moins de groupes, donc ça a un impact sur le calcul de ta tâche.

Martin prend une profonde inspiration et rappe les extraits de la convention sans même la regarder.

Martin : Tout d’abord, selon l’article 8-5.01 alinéa c) de la convention collective, une charge individuelle maximale pour une année donnée est de 85. Impossible de dépasser ce nombre sans obtenir explicitement ton accord. Qui plus est, une rémunération supplémentaire est prévue lorsque cela se produit.   Quel est ton statut? Enseignes-tu à temps complet ou à temps partiel cette année?

Membre : Temps complet. Mais c’est quoi le rap… port?

Martin : Quand tu enseignes à temps complet, tu peux voir ta charge individuelle augmentée à un maximum de 55 pour une session donnée (article 8-5.01 alinéa b). Évidemment, cette situation est pratiquement intenable et exigerait que la session suivante soit portée à un maximum de 30 de CI, pour respecter le maximum de 85 annuel…

Membre : Donc, si ma session est plus chargée cet automne, la session de l’hiver devrait donc être moins exigeante?

Martin : Tout à fait. À moins que tu n’acceptes un dépassement de CI et la compensation financière.

Membre : Yé, plus d’argent!!

Martin : Mais pas plus qu’une année d’ancienneté par année. Et puis, d’un point de vue fiscal, ce n’est pas nécessairement l’option la plus avantageuse selon moi.

Membre : Ah oui, qui t’a dit ça?

Martin : Mes contacts de la rue.