Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

Comité de travail sur l’insertion professionnelle et l’élaboration d’outils d’évaluation

Jérôme Bossé, responsable des affaires pédagogiques

L’évaluation des compétences professionnelles des enseignantes et des enseignants fait l’objet d’une réflexion de longue date au Cégep de Rimouski. Les travaux actuels ont été amorcés au courant de l’année scolaire 2016-2017 à partir des orientations de la Direction des études. La partie syndicale a rejoint le chantier à l’hiver 2018 pour former le Comité de travail sur l’insertion professionnelle et l’élaboration d’outils d’évaluation. Les premières actions du comité ont été de s’approprier, dans une analyse comparative, le Profil de compétences professionnelles du Cégep, les mesures actuelles d’insertion professionnelle, ainsi que les moyens actuels d’évaluation. Malgré les efforts déployés pour l’insertion et le développement professionnels, il n’en demeure pas moins qu’un certain décalage persiste entre ces trois éléments, notamment entre le profil (compétences attendues chez les enseignants) et l’évaluation de leur travail. 

Diversifier les sources et les moyens

C’est dans ce contexte que, depuis l’automne, le comité s’est adjoint du renfort de deux enseignantes nommées par l’Assemblée générale du SEECR. Pour 2018-2019, le mandat du comité est spécifiquement d’élaborer des outils d’évaluation des compétences professionnelles des enseignantes et des enseignants à partir du profil de compétences développé au Cégep de Rimouski. L’objectif est de diversifier tant les sources d’information que les moyens utilisés pour évaluer les enseignants, tout en s’assurant de développer une évaluation arrimée au profil. Chemin faisant, le comité contribue également à clarifier la limite entre l’évaluation formative et l’évaluation administrative.

Rappelons qu’en ce moment, la seule source d’information employée est le questionnaire de Participation étudiante à l’évaluation de l’enseignement des enseignantes et des enseignants rempli par les étudiantes et les étudiants. Considérant que ce dernier n’a pas été développé au regard du profil de compétences et qu’il est autant employé dans une finalité formative qu’administrative, on conviendra rapidement qu’on peut faire mieux et améliorer ce volet destiné à contribuer à notre développement professionnel. Et c’est sans compter l’actuelle remise en question de ce type d’évaluation dans les milieux universitaires.

Jusqu’ici, l’analyse du profil a permis d’identifier de possibles sources et moyens d’évaluation pour chaque compétence qui le compose. Ainsi, si on considère toujours opportun d’employer un questionnaire auprès des étudiants afin de mesurer certaines compétences enseignantes, notamment en ce qui a trait à la planification et la réalisation de l’intervention pédagogique, le comité considère indispensable de développer un questionnaire d’autoévaluation adressé à l’enseignante ou à l’enseignant lui-même afin de lui donner voix dans le processus. D’autres moyens sont également en analyse, comme la possibilité d’utiliser des entretiens, certains documents pédagogiques, ou encore un plan de développement personnalisé conçu par l’enseignante ou l’enseignant.

Objectif : un programme d’insertion et de développement professionnel

Le comité travaille actuellement au développement de prototypes d’outils d’évaluation formative qui seront soumis à la consultation des différentes instances du Cégep au trimestre d’hiver, toujours pour en arriver à des versions finales au printemps. L’objectif à plus long terme est que ces travaux contribuent au développement d’un programme d’insertion et de développement professionnel mieux adapté et plus performant.