Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

Suspensions de programmes

Alain Dion, responsable de la coordination

Le vendredi 16 mars dernier, la Direction du collège nous apprenait qu’elle comptait suspendre, pour l’année 2018-2019, le programme Technologie de la mécanique du bâtiment, le profil Théâtre et le profil Littérature et communication du programme Arts, lettres et communication. Le Collège nous apprenait également qu’il suspendait le programme Immersion française pour 2018-2019. Les raisons officielles évoquées pour justifier ces suspensions : le petit nombre de demandes d'admission au premier tour et l'historique des inscriptions réelles (au 20 septembre) des huit dernières années dans ces programmes, mais le contexte déficitaire actuel a certainement influencé cette décision.

La nouvelle est lourde et préoccupante. En plus de créer beaucoup d'incertitude chez les enseignantes et les enseignants de ces départements qui, année après année, travaillent sans relâche à offrir le meilleur programme possible et à la promotion de ce dernier, ces suspensions fragilisent la vitalité du Cégep de Rimouski et son rayonnement régional. La vocation du Cégep de Rimouski a toujours été d'offrir une variété de programmes techniques et préuniversitaires, répondant à la fois aux aspirations des jeunes, mais également à la réalité économique, sociale et culturelle, non seulement de la région de Rimouski, mais de tout  l'Est du Québec. Lorsque l'on diminue cette offre de formation, c'est toute une région qui est pénalisée. Le Cégep de Rimouski devient également moins attrayant, car les étudiantes et les étudiants devront regarder ailleurs afin de poursuivre leurs études. Nous sommes donc toutes et tous concernés.

 

Baisser les bras? Pas question!

Une chose est sûre, il n'est pas question de baisser les bras. Au contraire, au cours des prochains jours et des prochaines semaines, le Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Rimouski (SEECR) s’engage à tout mettre en œuvre pour soutenir les programmes et les profils de formation concernés. Nous avons d’ailleurs déjà rencontré la Direction à quelques reprises avec les équipes professorales afin d’obtenir des engagements fermes de la part de la Direction qui doit sérieusement se mettre au travail et respecter ses engagements auprès des départements. Nous ne ménagerons aucun effort pour assurer un suivi des divers chantiers qui se mettront en marche, que ce soit au niveau local, régional ou au niveau national. Au cours des dernières années, les enseignantes et les enseignants des programmes suspendus ont multiplié les opérations de visibilité et de promotion de leurs programmes. Un travail colossal compte tenu des moyens qu'elles et ils possédaient. Il faut maintenant aller plus loin et mettre à profit les forces régionales, la Ville de Rimouski, les organismes culturels, les milieux socio-économiques, le pouvoir politique. Il faut que toutes ces voix résonnent à l'unisson au ministère de l’Enseignement supérieur. Le SEECR fera également des interventions en RCS (rencontre entre le collège et le syndicat), au Conseil d’administration du Cégep et auprès de notre fédération syndicale en soulignant l'urgence de la situation.

Les circonstances sont difficiles, oui, mais travaillons tous ensemble!