Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

Le SEECR salue l'engagement indéfectible des profs

05 mai 2020 - 14 h 15

Rimouski, le 5 mai 2020 – Alors que les écoles primaires rouvriront leurs portes au cours des prochains jours, le Cégep de Rimouski entre maintenant dans le dernier droit d’une session qui aura exigé énormément d’ajustements et d’adaptation de la part du personnel enseignant et de la population étudiante. Le Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Rimouski (SEECR) tient d’ailleurs à souligner tout le travail qui a été effectué au cours des dernières semaines par les enseignantes et les enseignants, qui ont dû revoir complètement leurs méthodes pédagogiques et apprivoiser en toute hâte différents outils technologiques afin de reprendre l’enseignement à distance.

Pour le responsable de la coordination au SEECR, Alain Dion, « cet engagement indéfectible des profs du cégep aura permis de tout mettre en oeuvre afin de favoriser la réussite des élèves qui complèteront finalement leurs études ce printemps. Nous sommes vraiment très impressionnés par tout le boulot accompli. Les enseignantes et les enseignants ont fait preuve de professionnalisme et de souplesse en se lançant dans cette aventure de l’enseignement à distance. Toutes et tous se sont assurés d’offrir un enseignement de qualité aux étudiantes et aux étudiants, qui se retrouvent souvent dans des conditions matérielles et personnelles très différentes. Tout le monde a mis la main à la pâte, rendant possible cette fin de session passablement perturbée ».

 

Un soutien financier aux étudiantes et aux étudiants

Comme la crise sanitaire a également placé plusieurs étudiantes et étudiants du Cégep de Rimouski dans des conditions financières difficiles, l’Assemblée générale du SEECR a choisi de donner un montant de 5000 $ au fonds de soutien mis en place par le Cégep de Rimouski. 

« La crise actuelle a non seulement perturbé la session de plusieurs étudiantes et étudiants, elle a aussi fragilisé la situation financière de bon nombre d’entre eux. Plusieurs ont perdu leur emploi et se retrouvent sans ressources. Des étudiantes et étudiants étrangers et des parents aux études vivent également cette insécurité financière. Les enseignantes et les enseignants du Cégep de Rimouski souhaitaient donc soutenir cette initiative du collège qui permettra à ceux et celles qui en ont besoin d’obtenir entre autres une certaine sécurité alimentaire afin de se concentrer sur la fin de l’année scolaire. » 

 

Une négociation frustrante pour les profs de cégep

Parallèlement à cette fin de session particulièrement éprouvante, les enseignantes et les enseignants membres du SEECR se retrouvent aujourd’hui en négociation accélérée de leur convention collective. Cette ronde de négociation est pour le moins frustrante pour les profs de cégep, contraints de négocier de manière précipitée et dans des conditions qui sont loin d’être idéales.   

« Cette négociation des conventions collectives qui nous est imposée en pleine période de crise sanitaire est très décevante. Nous avons mis plus d’un an et demi à consulter nos membres et à identifier les revendications légitimes des enseignantes et enseignants. La question de la lourdeur de la tâche enseignante, qui ne s’est pas améliorée, loin de là, avec l’enseignement à distance actuel, et les questions liées à la précarité d’une bonne partie du personnel enseignant étaient aux coeurs de nos revendications. Cette négociation en toute urgence ne permettra malheureusement pas de trouver des solutions aux problèmes identifiés. Au SEECR, nous continuons de penser que les négociations auraient dû être reportées après la crise », de conclure le responsable de la coordination au SEECR.