Syndicat des
enseignantes et enseignants
du Cégep de Rimouski
Centrale des syndicats du QuébecFérération des enseignates et enseignats de CEGEP

L'avenir est féministe

par Gabrielle Thibeault-Brisson et Élise Côté-Levesque

Le thème du 8 mars, cette année, est « L'avenir est féministe », un thème qui nous force à aborder le féminisme selon une perspective temporelle. Un avenir féministe, est-ce un avenir dans lequel la lutte et l'engagement féministes sont plus vivants que jamais ? Chose certaine, notre présent nous montre à quel point nous avons encore besoin du féminisme - pensons seulement aux féminicides, à toutes ces femmes tuées simplement parce qu'elles sont des femmes. Un avenir féministe, donc, serait un avenir où davantage de facettes de l'oppression des femmes seraient mises en lumière et feraient l'objet d'une lutte.

 

Mais en même temps, un avenir féministe, est-ce que ça pourrait être un avenir dans lequel le féminisme s'est pleinement réalisé, où les femmes sont non seulement égales aux hommes en droits, mais aussi dans toutes les dimensions de leur vie et de leur quotidien ? Un avenir où les femmes sont d'emblée considérées dans les recherches scientifiques portant sur la santé humaine, par exemple, et où le travail des femmes, surtout le travail invisible, est pleinement reconnu et valorisé ? Un avenir qui est assurément encore à rêver.

 

Dans tous les cas, Simone de Beauvoir nous met en garde et nous invite à rester vigilantes : même si « l'avenir est féministe », il n'y aura jamais de gains assurés, ils pourront toujours être remis en question. En fait, si l'avenir est féministe, c'est sûrement parce que nous devons, toutes et tous, demeurer engagé.e.s dans cette voie. Profitez donc du 8 mars pour manifester cet engagement et pourquoi pas, joignez-vous à nous dans le parc du cégep à 15h !